Opus 47 : Territoires du souffle

 

 

Territoires du souffle

CC, SMATBnB, et célesta (ou piano). Textes en français. 15 mn. Moyen.

 

Commande du chœur de chambre Mikrokosmos,

création partielle en avril 2008, à la Ferme de Villefavart.

 

Destinée à être le final du spectacle des 20 ans du chœur Mikrokosmos, "Le jardin perdu", cette œuvre est une évocation du temps qui passe, un hymne à la nostalgie... J'ai comme toujours collecté de nombreux poèmes dans plusieurs ouvrages de la poètesse de référence du spectacle, Madame Andrée Chedid. A l'arrivée, ce collectage prend aussi le sens d'une hymne quasi mystique à la beauté de la voix, à sa présence, puis sa disparition, en contrepoint du célesta qui, plutôt discret et lointain au commencement, prend peu à peu le relais des voix que l'on oublie, avec l'insistance d'un thème entêtant qui jamais ne revient aussi exactement que notre mémoire, noyée, mélancolique, l'espérait.

 

 

 
< Précédent   Suivant >