Opus 52 : Missa « Terra-Memoria »

 

 

Missa « Terra-Memoria »

EV, à 4 voix de femmes (S1, S2, A1, A2) et glockenspiel (joué par les chanteuses). Textes en latin. 10 mn. De moyen à difficile.

 

En ces temps de morosité, de profonde incertitude sur le devenir de la planète, les gestes volontairement optimistes se font rares, la joie semble déplacée. Il est urgent de la replacer au centre du geste vocal contemporain, de considérer le chant comme son expression la plus pure. Il ne s’agit pas ici de faire comme si tout allait bien, mais d’opérer par la volonté, et la foi, ce qui est exprimé littéralement dans le mot « conversion » : un retournement de la pensée, vers la lumière, afin de pouvoir témoigner du mystère de notre nature, humaine et divine, par cette part d’immortalité - d’éternité - qui est en chacun de nous. Ces  quatre pièces liturgiques nous emmènent donc dans la danse d’une joie déjà présente, puisque, comme le dit Saint-Paul, nous sommes déjà sauvés. Cela ne signifie nullement que ce retournement nous fasse oublier le monde : bien au contraire, nous le prenons avec nous, nous l’étreignons, nous lui transmettons par nos souffles l’énergie des recommencements, et nous affirmons ainsi que c’est à nous de reconstruire, maintenant, sans attendre que cela nous soit donné.

 

1) Kyrie

 

2) Sanctus (avec glockenspiel)

 

3) Agnus Dei

 

4) Antienne joyeuse

 

"Florete flores, quasi lilium, et date odorem,

et frondete in graciam...

 

"Fleurissez comme le lys, en parfums et gracieux rameaux ..."

(Cantique de cantiques, 2, 12)
 

 
< Précédent   Suivant >