Accueil
Für diesen Inhalt steht leider keine Übersetzungen zur Verfügung. Originaltext wird angezeigt.

Mai 2018

 

 

Bienvenue !
 
Voici une nouvelle fenêtre de poésie :
 
 
  ...
Mais, mon amie,
Tentons d'aimer nommer ce matin encore.
Allons
Dans ces bois dont la nuit a givré les branches,
 
Et vois, l'eau coule dans le ruisseau, à petit bruit,
Et pourtant, hier encore, tu la voyais
Prisonnière du froid, tout immobile.

  
 
Yves Bonnefoy

extrait de
Le désordre

Editions Mercure de France

 

 


 

 

 
Weiter >