Accueil
There are no translations available

Avril 2018

 

 

Bienvenue !
 
Voici une nouvelle fenêtre de poésie :
 
 
  ...
Les marguerites jaunes, les rouges coquelicots qui poussent au printemps dans les vertes prairies me feront toujours souvenir de toi. Je te verrai dans chaque montagne enneigée. Chaque fois que j'entendrai parler ta langue, mon coeur se soulèvera.
 
Donne-moi un bouton de rose cueilli à cet arbuste au pied des remparts. Pour que jamais je n'oublie le retour du printemps, le coeur sanguinolent de Sur et toi qui te démènes en ces lieux pour que refleurisse la vie ; pour puiser de l'espoir dans ton existence, pour te sentir dans mon coeur.

  
 
Oya Baydar

extrait de
Dialogues sous les remparts
traduit du turc par Valérie Gay-Aksoy
Editions Phébus

 

 


 

 

 
Next >