Opus 65 : Les parloirs

 

sur des textes de détenus de la centrale de Clairvaux

(projet pour la saison 2010-2011)

 

pour ensemble vocal mixte (16 voix), violon, alto, contrebasse, accordéon et piano.

 

Ce projet d’oratorio choral sur des textes de détenus est venu au fur et à mesure des ateliers et des réalisations, depuis la première année des concerts de création en 2008, jusqu’au spectacle de 2010, au cours duquel un certain nombre de textes abordaient déjà les thèmes de la sortie de prison (permission ou conditionnelle) et des relations avec le monde extérieur. Nous poursuivons donc notre trajectoire en toute logique, et ce, d’une manière ascendante, puisque ce projet de spectacle « total », un chœur de seize chanteurs (Aedes), mis en scène dans l’espace magnifique du réfectoire des moines, pour une heure de spectacle ininterrompu, en compagnie des musiciens Régis Pasquier, Michel Michalakakos, Max Bonnay et François-René Duchâble, devrait nous donner une vision quasi opératique du monde carcéral, à la fois réaliste, profondément humaine et onirique. En effet, qui, mieux que les détenus, pouvait nous transmettre avec vérité une telle expérience ? Mais à la différence des créations des années précédentes, les rencontres avec les familles, pères, mères, compagnes, enfants ou amis, ouvrent largement le propos, au-delà de tout ce que nous pouvions imaginer. Le gaieté se fait parfois plus forte que les souffrances endurées, les mots (les maux ?) de l’extérieur et ceux de l’intérieur s’entrechoquent, les souvenirs affluent avec les visages, les rêves précèdent les rencontres, et leur succèdent aussi ... Ces fragments de vie défileront sur les lèvres des chanteurs, avec toute l’émotion de l’incarnation chorale, en solistes, petits groupes, double chœur ou tutti, et les harmonies partagées avec les instrumentistes nous offriront une palette d’expression plus vaste encore que les années précédentes.


 

 
< Précédent   Suivant >