Für diesen Inhalt steht leider keine Übersetzungen zur Verfügung. Originaltext wird angezeigt.

Créations pour la saison 2016-2017

 

 

L'Europe de mes rêves

 

Un opéra choral dans 28 langues 

par 800 collégiens de France et de plusieurs pays d'Europe

 

Yvetot, salle des Vikings à 20h30

25, 26 & 27 mai 2017

 

Renseignements et réservations :

www.maitrisedeseinemaritime.com

 

avec le soutien de

Académie Villecroze

Fédération Nationale des Chorales Scolaires

 

Le sas

 

Musique pour un monologue de  Michel Azama

sur des paroles de femmes détenues

(veille de sortie de prison)

 

avec Isabelle Lequien, la partante

mise en scène de Karine Kadi

 

jeudi 16 mars 2017

Conservatoire de Boulogne-Billancourt, 20h

 

 

L'Europe de mes rêves

05 2017

Bestiaire pour les jours de cafard

Ave verum

Antienne de printemps

06 2017

Chansons sur des textes de Benoît Richter

07 2017

Cello-Spirituals

08 2017

Bestiaire (2ème série)

09 2017

 

année 2018

 

Le compagnon des étoiles (2ème version)

Cantates des lumières

Mémorial

Chants de la dépossession

 

   

 

Une journée au Louvre

 

Un projet de Thierry Machuel

proposé dans le cadre de sa 

résidence au conservatoire de Châtillon

 

textes de Pascal Boille

 

jeudi 23 juin à 19h

auditorium du conservatoire

avec

la classe de CM2 de Kim

Delphine Cadet, voix, flûte

Julien Müller, récitant

Thierry Machuel, piano, direction

 


Le compagnon des étoiles

 

sur des textes d'Yves Bonnefoy et de Pierre de Ronsard

 

Octuor vocal Quinte&Sens

Région Midi-Pyrénées

concerts de création

vendredi 8 avril à Labruguière à 21h

samedi 9 avril à St Juéry à 20h30

dimanche 10 avril à Monestiés à 20h30

dans le cadre de la scène nationale d'Albi 

 

mardi 24 mai au conservatoire de Toulouse

 

vendredi 3 juin à l'abbaye de Sylvanès

 

samedi 18 juin, église de Bléré, 20h30

 

 

Trilogie de la détention

 

Les parloirs

Les lessiveuses

Les victimes 

 

Ensemble 2 e 2 m

Ensemble Territoires du souffle

direction Pierre Roullier

 

samedi 19 mars 2016

Paris, Collège des Bernardins

 

Présentation sur le site des Bernardins 

Au commencement était la parole, celle des détenus, de leur mère, de leurs victimes, autant de blessures et de souffrances que Thierry Machuel tente de transmettre par le chant choral, sa vocation depuis 30 ans. Compositeur engagé, il nous livre pour la première fois cette Trilogie dans son intégralité. Programme détaillé Trilogie de la détention : Les Parloirs Textes de détenus mis en livret par le compositeur Les Lessiveuses Livret Yamina Zoutat sur des paroles de mères de détenus Les Victimes Livret de Thierry Machuel sur des paroles de victimes, avec également des textes de poètes contemporains de nombreux pays. Les témoignages directs ont été obtenus grâce à Anne-Marie Sallé (détenus de Clairvaux) et Olivia Mons (victimes), de l'Inavem. Distribution : Territoires du Souffle : Esther Labourdette, Caroline Chassany, Julia Beaumier : sopranos Adèle Charvet, Roula Safar, Corinne Bahuaud : mezzo-sopranos Ilann Ouldamar, Francisco Manalich : ténors Louis-Pierre Patron, Paul-Alexandre Dubois : barytons Lancelot Dubois, Milan Faure : basses Mélanie Brégant : accordéon Arnault Cuisinier : contrebasse Isabelle Lequien : alto Sebastian Quezada : percussion Ensemble 2E2M : Philippe Caillot : saxophone Pascal Robault : violon Elodie Soulard : accordéon Shinobu Tanaka : piano Direction musicale : Pierre Roullier 

  

 

Bestiaire de Noël

deux nouvelles pièces

 

Chœur Le Banquet

direction Benoît Grenèche

 

samedi 5 décembre 2015, Châtillon

église StPhilippe-StJacques, 20h 

 

  

The Sphere

 

quatuor vocal Méliades

ensemble Hope

dimanche 11 octobre 2015

abbaye de Noirlac

 
 

 

 

Créations pour la saison 2014-2015

 

Le Duplicateur

 

opéra burlesque

sur un livret de Benoît Richter

 

ensemble Choeur en scène, direction Emmanuèle Dubost

guitare électrique, Eric Daniel

accordéon, Elodie Soulard

contrebasse, Arnault Cuisinier

 

mise en scène, Yaël Bacry et Christian Girault

scénographie, Cristophe Ouvrard

     
Le Duplicateur est un opéra qui parle de la privatisation du vivant par les grandes multinationales. Ici, une entreprise tentaculaire nommée MON SANTON s’est octroyé le monopole du clonage, allant jusqu’à déposséder les êtres humains de ce qu’ils ont de plus précieux : leur corps, et de ce qui donnait un sens à leur vie : leur mort. Dans ce monde dominé par MON SANTON, chaque personne, si elle vient à mourir, est immédiatement dupliquée, avec sa mémoire, ses souvenirs et sa personnalité ... à condition, bien sûr, de payer (de plus en plus cher) pour ce service ..." (Benoît Richter)

 

Dates des représentations :

Samedi 13 Décembre 2014 à 20H30 

Théâtre La Barbacane à Beynes (78)

Mardi 19 Mai 2015, 2 représentations à 14H et à 20H.

Opéra de Massy (91)

 

Partenaires du Projet :

  • DRAC Idf, Région Île de France, Conseil Général 91, Ville de Massy, Aide à la production et à la diffusion d'ARCADI ÎLE DE FRANCE, Fonds de création lyrique SACD.
  • Coproduction ave La Barbacane, Scène conventionnée musique de Beynes (78), l'Opéra de Massy (91) et le Théâtre des trois vallées de Palaiseau.

 

 

Les lessiveuses 

Théâtre musical 

 

Elles trient, lavent, étendent, repassent, parfument, plient, rangent et quand c’est fini, elles recommencent. Toutes font la lessive pour leur fils en prison depuis des années. Trois femmes, trois mères... En miroir, trois hommes, trois instrumentistes... Ce premier opéra de Thierry Machuel a pour point de départ le film éponyme de la réalisatrice Yamina Zoutat sur les mères de détenus, ces « lessiveuses » dont la folie maternelle se confronte à l’aliénation de la prison.


Présentation vidéo de l'opéra :

http://vimeo.com/73786225

 

Thierry Machuel

musique

création mondiale/ commande de l’État

Yamina Zoutat

livret

Christian Gangneron

mise en scène

Pierre Roullier

direction musicale

Édouard Sautai

scénographie

Chloé Waysfeld

collaboration artistique

Philippe Andrieux

conception lumières

Coco Felgeirolles

comédienne

Muriel Ferraro, Claudine Le Coz

sopranos

Stéphane Puc & Pierre Cussac

accordéons

 

durée : 1 h 19

 

15/11/2013, 20 h 30
Les Ulis

Tarifs 18,50€/ 15,80€ (T.R.)
Réservations 01 69 29 34 91

11/01/2014, 20 h 45
Sablonnières

Réservations 01 64 83 03 30

31/01/2014, 20 h 45
Écuelles

Réservations 01 64 83 03 30

27/05/2014, 20 h 30
Champigny-sur-Marne

Tarifs 5,20€/ 13€
Réservations 01 47 06 17 76

 

Production 
La Piccola Cie/ 
Coproduction
 Ensemble 2e2m


Avec l’aide du Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC IDF (commande de l’État, aide au projet et à la résidence musique), de la Fondation Beaumarchais (aide à l’écriture), de la Ville de Paris, du Conseil Général de l’Essonne (aide à la création), d’Arcadi (aide à la production et à la diffusion)

Avec le soutien d’Act’Art 77, de la Ville de Fleury-Mérogis et de l’Espace Culturel Boris Vian (Les Ulis)

 

 

 

 

 

Chansons de malmariée

 

Italie, 12 septembre 2013

ensemble vocal Méliades 

 

 

 

Nouvelles histoires de verrous 

 sur des textes de détenus et de Jean-Pierre Siméon

 

Brigitte Peyré, soprano, ensemble Télémaque sous la direction de Raoul Lay 

projet avec des lycéens en ateliers de chant et de percussion

Création à Marseille en janvier ("Nous d'ici-bas") et juin 2013 (" Histoires de verrous"  nouvelle version)

 

 

 

Saison 2011-2012

 

 

 

Jeudi 22 mars 2012 à 14h, au Théâtre du Châtelet
Création mondiale de

"Humanitudes"


sur des textes de Maram Al-Masri, Tanella Boni, Gérald Bloncourt, Edouard J.Maunick
œuvre interpétée par l'ensemble "Territoires du souffle"


Spectacle réservé aux lycéens participant au
Grand Prix Lycéen des Compositeurs 2012
organisé par La Lettre du Musicien et Musique Nouvelle en Liberté

 

L'ensemble vocal et instrumental "Territoires du souffle"

est soutenu par la Fondation pour l'Art et la Recherche 

 

 

 

dimanche 25 septembre 2011 à 17h 30,

abbaye de Clairvaux, festival "Ombres et lumières"

 

Les Parloirs

 

un opéra choral sur des textes de détenus

collectés durant la saison 2010-2011



LES PARLOIRS

Composée à partir de textes d'une dizaine de détenus, cette œuvre est la dernière de la série entamée dans le cadre de ma résidence de composition auprès du festival de Clairvaux, durant la saison 2007-2008. Dès le début, les ateliers d'écriture avaient permis de recueillir les paroles et poèmes qui ont servi de base aux  "Nocturnes de Clairvaux", puis en 2009 aux "Paroles contre l'oubli", récemment primées par les lycéens, et en 2010 aux "Dialogues de l'ombre", mêlant des paroles de détenus avec des textes d'une gardienne et d'une assistante sociale. Il s'agit, en quelque sorte, de conclure ces quatre années par ce qui nous semblait en être l'aboutissement logique, un opéra. Les toutes premières œuvres, en effet, comportaient des miniatures vocales, portraits sonores de détenus, alors que le cycle des Nocturnes se développe sur un temps beaucoup plus long, reproduisant autant que possible le temps carcéral, la forme étant celle de l'oratorio. Nous sommes à présent dans ce que j'appelle l'Opéra Choral, qui a pour caractéristique de favoriser les expressions collectives : toutes les femmes ou tous les hommes à l'unisson, ou de petits groupes de solistes se relayant sans cesse au cours d'un même passage, le tout alternant avec des chœurs mixtes, afin de montrer un destin collectif en train de s'inventer. Elle et Lui, principaux protagonistes de cette histoire d'enfermement "ouvert" aux rencontres, seront interprétés par l'ensemble des chanteurs, 17 au total, tant l'expérience dont témoignent les textes est commune à la plupart des détenus : la solitude et l'absence de visite, l'arrivée d'une lettre, une visite qui s'annonce et se prépare, puis qui arrive enfin, visite d'un père, d'un ami ou d'une amoureuse, puis le temps qui s'écoule et la promesse d'une libération conditionnelle, et le retour à la solitude. Plus tendre et drôle que dans les précédents témoignages, le livret m'a demandé plusieurs semaines de réflexion, afin d'intégrer tous les textes dans une trame commune, sans en changer un seul mot. Il a fallu dégager un fil conducteur, tissé de toutes ces vies, avec les contrastes vifs entre les différents auteurs, leurs obsessions, leurs joies et leurs blessures secrètes. Pas d'apitoiement ici, pas de sensationnel, simplement le temps qui passe ponctué de ces rencontres, dont l'intensité nous renvoie aux rencontres de notre vie, les plus quotidiennes comme les plus exceptionnelles, en les magnifiant.

Interprètes :
Ensemble vocal Aedes
avec
Régis Pasquier, violon
Michel Michalakakos, alto
Bernard Cazauran, contrebasse
Max Bonnay, bandonéon et accordéon
François-René Duchâble, piano

direction Mathieu Romano
 

mise en espace de Julien Sallé

 

 

***

 

 

 

Histoires de verrous,

opéra pour enfants, avec des textes de Jean-Pierre Siméon

et des paroles de détenus 

 

 

Cantos verticales, version définitive

pour choeur d'enfants et quatuor à cordes

 

 

 

Créations récentes

 

13,7 milliards d'années 

sur des textes en français d'Andrée Chedid, Henri Meschonnic,

Amina Saïd, Eugène Guillevic et Jean-Dominique Pénel

 

 

Maintenant

 

sur des textes d'Eugène Guillevic

pour soprano, flûte, clarinette, piano, violon, violoncelle et percussion,

création les 26 et 27 novembre 2009 à Marseille,

ensemble télémaque, Brigitte peyré, soprano, direction Raoul Lay 

 

CONCERT - Créations franco-hollandaises
 Pièces de Schoenberg, Machuel, Kulenty, Flothuis et Roukens...
26 novembre / Cité de la musique / Marseille

PIERROT LUNAIRE
 Concert commenté / Schoenberg, Machuel
27 novembre /  Théâtre des Salins, Scène nationale de Martigues

 

 

Verbes 

 

sur des textes d'Andrée Chedid,

pour chœur de femmes et clarinette,

création à Cerizay dans le cadre du festival Eclats de Voix,

ensembles vocaux regroupés autour Des dames de Cœur, sous la direction d'Anne Koppé.

 

Un ensemble de créations de divers compositeurs, créations suscitées par Anne Koppé, et soutenues par le conservatoire de Bressuire, pour un très beau spectacle consacré à la poésie feminine : D'elles. Ce spectacle sera en tournée durant toute la saison.

 

 

Nocturnes de Clairvaux, 2ème partie,

sur des textes de moines cisterciens,

pour chœur de chambre

 

Nocturnes de Clairvaux, Final

mise en regard des textes de détenus et de moines

 

Paroles contre l'oubli

 

sur des textes de détenus de la Prison Centrale de Clairvaux,
pour chœur de chambre,

 

 

Missa Terra-Memoria

 

Pour quatuor vocal féminin et glockenspiel. 

 

Création partielle le 19 juin 2009 à la Ferme de Villefavard,

Création intégrale le 28 juin 2009 à la Fondation Arp à Clamart.


Concerts le 20 juillet 2009 à Auzance (23) dans le cadre des Voix d'été en Creuse, le 31 juillet à Bourgueil (37) dans le cadre des Heures Musicales de l'Abbaye de Bourgueil et le 29 Octobre prochain à Urrugne dans le cadre du Festival International du Chant Choral au Pays Basque.


www.quatuorvocalmeliades.fr

 

Composée expressément pour le quatuor Méliades, cette messe est ma toute première. De forme brève, Kyrie, Sanctus, Agnus, elle s'achève sur une antienne de caractère joyeux, que j'ajoute au cycle afin de former un parcours allant de la prière angoissée du début, à l'espérance vive et rythmée des dernières mesures. Le Sanctus est accompagné d'un glockenspiel, qui intervient ici pour évoquer le mystère de la présence divine.

 

 

Cette messe sera sur le disque "chuchotements d'ici et d'ailleurs" des Méliades (sortie prévue en décembre 2009) et sur le prochain CD que j'ai enregistré avec Mikrokosmos.

 

créations instrumentales :


Lebensfuge

pour piano à quatre mains,

en référence au poème de Paul Celan "Todesfuge",

François-René Duchâble, Thierry Machuel, piano

 

Chants de captivité

pour violon et piano,

Régis Pasquier, violon et François-René Duchâble, piano

 

Leçons de Ténèbres

pour trio à cordes, 

trio Pasquier

 


Le Panoptique de Jeremy Bentham

opéra de chambre pour soprano, baryton, récitant, chœur, piano, accordéon et vidéo,
création le lundi 26 janvier 2009 à la Péniche-Opéra,

avec Paul-Alexandre Dubois, baryton, Chloé Waysfeld, soprano,

Maurice Barrier, récitant,  Thierry Accard, accordéon,

le chœur de la Péniche-Opéra, sous la direction du compositeur.

Création vidéo de Julien Sallé.

 

« Le Panoptique de Jeremy Bentham », reprend au départ l’idée architecturale du philosophe anglais (XVIII-XIXème siècles), qui souhaitait créer des prisons où les détenus se sentent surveillés en permanence, sans aucune intimité, de sorte qu’ils n’osent jamais quoi que ce soit vis à vis de l’administration pénitentiaire, de leurs camarades ou d'eux-mêmes. Cette idée m’a semblé pouvoir être mise en parallèle avec la dérive sécuritaire de nos gouvernements actuels, notamment par l'emploi de systèmes de vidéo-surveillance de plus en plus répandu. Par ailleurs, je me suis appuyé sur les ateliers que j’anime avec Anne-Marie Sallé dans la prison centrale de Clairvaux depuis fin 2007 pour concevoir cette œuvre sur le thème de l’enfermement - y compris l'enfermement intérieur, celui que l'on s'impose par peur de soi comme du monde - à mi-chemin entre l’oratorio et l’opéra. Une plaque de tôle et quatre verrous, prêtés par la direction de Clairvaux, seront utilisés ici dans un souci de réalisme sonore.

Le premier tableau, avec des textes de Jeremy Bentham et Oscar Wilde, nous invite à réfléchir sur l'enfermement carcéral : en miroir, l'un des plus grands penseurs anglais du XVIIIème siècle, avec un projet présenté par Étienne Dumont à l'Assemblée en 1791, et l'un des plus grands écrivains du XIXème, décrivant depuis sa cellule les conditions de vie des prisonniers.

Le deuxième tableau évoque le dehors immédiat, les instants qui suivent l'évasion, avec le constat que l'enfermement est aussi intérieur, comme on le sent fortement dans les poèmes de Pierre Reverdy, poète français qui s'est lui-même, en quelque sorte, "enfermé" à Solesmes ; les textes de l'estonien Jaan Kaplinski expriment ici, clairement, le désir d'une sortie hors de soi-même.

Dans la troisième et dernière partie, le récit de Pentti Holappa nous entraîne dans un périple immense à travers les contrées inhospitalières du nord de la Sibérie, de la Finlande jusqu'au détroit de Béring. Aucun répit dans ce voyage, comme une tentative désespérée de sortir du monde, qui peu à peu se révèlerait parcours initiatique...

 

 

Nocturnes de Clairvaux 

Il est toujours bouleversant  de commencer à travailler dans des lieux d’enfermement, prison, hôpital psychiatrique, maisons spécialisées,… Tous ceux qui en ont fait l’expérience le disent, la rencontre, les rencontres nous renvoient à nous-mêmes, à la part d’humanité en nous, à nos expériences, nos opinions, nos idées reçues, nos pensées secrètes, nos vies tout simplement. Il s’ensuit toujours un très profond travail sur soi, en réponse au choc du commencement. Ce travail sur soi peut être déterminant dans nos existences, à la manière d’une analyse.

En collaboration avec la directrice du Festival, Madame Anne-Marie Sallé, et dans le cadre d'une résidence de composition d'une durée de 2 années, soutenue par le Fonds d'Action Sacem et l'administration pénitentiaire, nous avons mis en place une série d'ateliers d'écriture dans la Prison Centrale de Clairvaux, afin d'aider les détenus qui le souhaitent à l'écriture d'un texte que je devais ensuite mettre en musique. Une nouvelle série de Nocturnes pour chœur a cappella, faisant suite à ceux que j'avais composés dans les années 1999-2001, a été mise en chantier. Il s'agit donc, pour la partie déjà réalisée, d'une œuvre très particulière, destinée aux chœurs de bon niveau, mais pas nécessairement professionnels. Le plus important ici, étant de transmettre aux chanteurs, puis au public, qui lui-même se fera passeur à son tour, l'expérience de la confrontation à l'enfermement, et notamment aux conditions carcérales, murs, quartier d'isolement, dilution du temps, ... Des éléments sonores issus de la prison de Clairvaux, claquements de verrous, tôle frappée, s'ajoutent à la complexité de la palette vocale requise dans cette œuvre, qui fait aussi appel aux ressources de la spatialisation pour faire entrer l'auditeur dans le phénomène acoustique de l'enfermement, tout autant que dans la signification des textes. De nombreux auditeurs nous ont fait part de leur émotion lors du concert de création, et de leur surprise en découvrant la force et la beauté des poèmes.

Depuis, les détenus ont demandé la prolongation des ateliers, qui a été acceptée par l'administration de Clairvaux et par la direction du Festival de musique. Une série de courtes pièces vocales devrait voir le jour dans le courant de cette année : "Paroles contre l'oubli" (voir dans le chapitre Actualités ).

Un documentaire a été tourné sur ces ateliers, depuis le mois de février 2008 jusqu'au concert de création, dont la captation fut projetée dans la prison début octobre. Le réalisateur Julien Sallé a dirigé le tournage, avec le soutien de Château-Rouge Productions, et de la Région Champagne-Ardenne. Le film devrait être achevé au printemps 2009. Il aura pour titre "Or, les murs".

 

 
< Zurück   Weiter >