Territoires du souffle
There are no translations available

 

 

Territoires du souffle

Ensemble vocal et instrumental

Territoires du souffle est composé de 7 chanteurs et de 5 instrumentistes-chanteurs, réunis autour des compositions de T. Machuel.


Textes de poésie contemporaine dans toutes les langues, témoignages, tels ceux des détenus de Clairvaux entre 2008 et 2011, ou d’autres auteurs ayant un regard particulier sur notre société, de tous âges et de tous horizons, forment le socle à partir duquel notre travail s'est développé.


« Langue française d’ici et d’ailleurs, créoles, langues des confins de l’Europe jusqu’aux antipodes de l’Hexagone, parfois même en voie d’extinction, parlers des périphéries, des bordures, des zones, conviés dans l’arche de nos chants comme territoires que nous voulons connaître et faire connaître. Souffles, de ces vies que l’on nie, bafoue, exclut, de ces rencontres vraies et difficiles, parfois lumineuses, qui bouleversent nos idées reçues : un dialogue avec l’Autre - d’où qu’il vienne - porté par la musique, attentif aux rumeurs du monde.

Notre recherche tend peu à peu vers une forme singulière, l’opéra choral : il s’agit ici de narration collective, et donc de textes ou de livrets qui privilégient le nous, la mise en valeur d’une communauté humaine. Pas de héros ni d'héroïne, pas d’élu incarnant une humanité rêvée, mais une poignée d’êtres bien réels en miroir du public, choisissant d’inventer devant lui leur propre destin, toujours en devenir. »

Voix de femmes, voix d’hommes, battant imperceptiblement comme les feuilles d’un même arbre, timbres clairs ou sombres, lyriques ou traditionnels ; accordéon comme un chœur au sein du chœur, alto grave, âpre ou suave, contrebasse rythmique alliée aux percussions des métaux et des peaux, harmonies atonales ou passant par les chemins de la chanson réaliste, comme autrefois Brecht et Weill ; créations enfin, du simple au complexe, de la saturation au silence, de la balise à l’abîme, de l’ombre aux lumières.

Activités de l’ensemble Territoires du souffle :

- spectacle (programme "...à l'humaine condition ..." ) : équipe complète (16 personnes)
- concert-inauguration (pour des expositions, des musées) (formation de taille variable)
- concert-lecture (dans les médiathèques) (2 à 3 personnes)
- concert-dialogue (auprès de lycéens ou d'étudiants des universités et des conservatoires) (concert à 12 ou 13)
- concert spirituel (lectures accompagnées de chants) (formation de taille variable)
- enregistrement avec le chœur d’enfants du conservatoire de Châtillon (en alternance avec le chœur d'adultes) (5 à 8 musiciens)
- intervention auprès de publics empêchés (en formation réduite, de 3 à 6 personnes)
- atelier de formation (à l'écriture pour chœur) (avec un quatuor vocal issu de l'ensemble)


Composition de l’ensemble

Soprano 1 : Esther Labourdette
Soprano 2 : Caroline Chassany
Mezzo 1 : Julia Beaumier
Mezzo 2 : Corinne Bahuaud
Ténor : Ilann Ouldamar
Baryton : Julien Reynaud
Basse : Julien Guilloton
Alto : Isabelle Lequien
Accordéon : Mélanie Brégant
Contrebasse : Arnaud Cuisinier
Percussion : Sebastian Quezada
Piano, choix des textes, musique : Thierry Machuel

 

Comédien invité : Julien Muller

Créations vidéo :  Arnaud Bel, Franck Cuvelier & Guillaume Quignard, Laurent Okroglic, Julien Sallé


Son : Samuel Tracol, Théo Croix
Lumières : Françoise Henry
Costumes : Cécile Baxas
Accord du piano : Jean-Michel Daudon




****

A propos du tout premier concert, donné le jeudi 22 mars 2012 au théâtre du Châtelet devant 1400 lycéens :

" Outre le fait qu'on peut dire que Territoires du Souffle est un ensemble qui ne manque pas d'air(s),  pour sa première apparition publique cet ensemble à la nomenclature insolite nous a entraînés dans des contrées inouïes explorant avec une grande expressivité la beauté de textes francophones que rehaussait encore la musique de Thierry Machuel. Un moment de pure émotion ressenti et salué par les 1400 lycéens venus de la France entière et par tous ceux, professeurs, mécènes, partenaires, organisateurs, qui assistaient à cette création."

 François Piatier, Musique Nouvelle en Liberté
 
Territoires du souffle est soutenu par la Fondation pour l'Art et la Recherche.


Spectacles

 

Nouveau programme pour la saison 2015-2016 :

 

... à l'humaine condition ...

 

Textes d'auteurs de la francophonie, issus des recueils

"Outremer, 3 océans en poésie" des éditions Bruno Doucey

&

"Tout l'espoir n'est pas de trop" du Temps des Cerises 

 


 

 

Compte-rendu des concerts en Bourgogne organisés par la Cité de la Voix

 

Concert exceptionnel des œuvres de Thierry Machuel

Evénement

Du 31 mars au 02 avril 2014, 350 lycéens en enseignement musique (options facultative et de spécialité enseignement d’exploration arts du son) ont assisté au concert proposé par le compositeur Thierry Machuel et par son ensemble « Territoire du souffle ».

Organisé conjointement par Isabelle Magnin, IA IPR de musique, par la Cité de la Voix ainsi que par le conseil régional, cette action pédagogique a ainsi permis à tous les lycéens de l’académie suivant un enseignant musical d’y assister (31 mars à Vezelay et le 2 à St-Vallier).

Ce mardi 1er avril à l’Athénéum sur le campus de l’université de Bourgogne, les lycéens accompagnés de leurs professeurs, prennent place dans une salle semi-obscure, pour entendre les œuvres qu’ils auront découvertes et analysées tout au long de l’année.

En effet, pour la deuxième année consécutive, un corpus d’œuvres vocales de Thierry Machuel figure au programme limitatif du baccalauréat, option facultative. Ce concert a permis d’entendre ces œuvres complétées par d’autres, permettant de parcourir l’univers du compositeur : des Œuvres carcérales composées sur des textes de détenus collectés par le compositeur durant ses années d’ateliers d’écriture à la prison de Clairvaux, aux Chants du réel, en passant par Humanitudes.

Les 12 musiciens (7 chanteurs et 5 instrumentistes-chanteurs) sur scène, dans une mise en espace épurée faisant vivre le silence, ont plongé les lycéens au cœur d’un voyage musical envoûtant pendant une heure et demie. Voix de femmes, voix d’hommes, ... se mêlent pour interpréter en 12 langues ce riche corpus, du finnois à l’arabe en passant par le portugais et le russe.

   


 
< Prev   Next >