Opus 2 : Nah sind wir, Herr

 

Nah sind wir, Herr (anciennement Tenebrae)

 CH, TTTTBBBB (1ère version à 7 Barytons). 7 mn. Très difficile.

sur un texte en allemand de Paul Celan,
02 07 1997, Chœur de chambre Accentus,
direction Laurence Equilbey,
Rome, Villa Médicis.

 

Paul Antschel, dit Celan

Poète autrichien d’origine roumaine (Tchernovtsy, 1920 - Paris, 1970). Traducteur de Rimbeau, Valéry, Iessenine, il a composé plusieurs recueils de poèmes (« Mohn und Gedächtnis », 1952; « Von Schwelle zu Schwelle », 1955; « Sprachgitter », 1959) qui, à travers des recherches formelles (notamment par l’application de figures musicales au langage poétique : « Todesfuge », « Engführung ») expriment au lendemain d’Auschwitz un sentiment d’extrème désolation dans un monde où le langage poétique semble seul capable de transfigurer la douleur.

 

 « Kam, kam,
Kam ein Wort, kam
Kam durch die Nacht,
Wollt leuchten, wollt leuchten
. »

« Vint, vint,
Vint une parole, vint,
Vint à travers la nuit,
Voulut luire, voulut luire.
»

 

 

 

   
 
< Précédent   Suivant >