Fermer

L’ encore aveugle

— mai 2007

Opus : 42 / Type d'œuvre : Pour voix et instrument(s)

Aborder la Transcendance, sans passer par aucune religion. En évacuant les réponses, de quelque nature qu’elles soient. Chanter à partir de ce « lieu commun » du seul questionnement,  lieu où certes, toute parole de dialogue est alors possible, puisque le champ d’investigation est ouvert, mais où les références « classiques » de ce type d’ouvrage, comme le Psaume, dont la foi manifeste est propice au lyrisme vocal, sont absentes.

Fil rouge : une série de 12 sons, accompagnée le plus souvent de sa forme en miroir, image de la ressemblance de l’humain au divin (commençant par B.A.C.H., c’est-à- dire le mélisme si bémol, la, do, si bécarre, sa forme première est aussi un discret hommage au compositeur de passions et de cantates, souvent considéré comme un dieu de la musique…).  Une jeune théologienne qui, dans sa quête éperdue du divin, utilise fréquemment l’intervalle de quarte augmentée, appelé autrefois « diabolus in musica », et semble le maîtriser sans difficulté… Les interventions humaines se font le plus souvent sur des rythmes binaires, qui deviennent ternaires à mesure que l’on approche de l’intervention divine. Celle-ci impose dès son entrée un tempo plus lent, un étirement du temps, bien que, lointain, un cœur continue de battre. Les tessitures se déploient peu à peu durant l’oratorio, mais c’est seulement à l’extrême fin que chacun aura conquis la totalité de son ambitus sonore, après la mort pour les humains, et dans son dernier chant, au moment de dire “Je suis…”, pour Dieu.

Estimation de la difficulté : moyen à difficile

L’œuvre a été conçue pour des lycéen.ne.s initialement.

Yves Bonnefoy

Textes collectés et mis en livret par le compositeur.

Français

Oratorio pour soprano, mezzo, chœurs mixtes et orchestre : Flûte, hautbois, clarinette, 3 trombones, accordéon, cymbalum, jeu de gongs chromatiques Paiste, quintette à cordes

Durée : 75 mn

4 chœurs : Une hâte mystérieuse, Nous nous étions fait don, Nous ne nous voyons plus, Plus de chemin pour nous.

La nouvelle Les planches courbes (au tout début et à la toute fin) sera retirée du livret et remplacée par une introduction et une conclusion d’orchestre.

Détail des différentes parties de l’oratorio :

1ère partie :

1) Les planches courbes (I)

Récitant et cymbalum

2) L’encore aveugle (I)

Soprano et orchestre

3) Choeur I

“Une hâte mystérieuse…”

4) L’encore aveugle (II)

Soprano et orchestre

5) “Éloigne-toi…”

Soprano, choeur et orchestre

 

2ème partie :

Introduction orchestrale

1) L’or sans visage (I)

Soprano et orchestre

2) Choeur II

“Nous nous étions fait don de l’innocence…”

3) L’or sans visage (II)

Soprano et orchestre

4) Choeur III

“Nous ne nous voyons plus dans la même lumière…”

5) L’or sans visage (III,1)

Contralto, choeur et orchestre

6) “Il est la terre…”

Soprano et orchestre

7) L’or sans visage (III,2)

Contralto et orchestre

8) Choeur IV

“Plus de chemin pour nous…”

9) “Je suis…”

Contralto et orchestre

10) Les planches courbes (II)

Récitant et cymbalum

Editeur : Editions Musicales du tremble -