Publications Publications

Télérama du 10 février 2010, rubrique “Beau geste” :

 à propos du CD Nativités profanes :

Thierry Machuel, l’attrape-chœur


Il est rêveur et discret, Thierry Machuel. Semblant un rien perdu dans son monde, à l’image de la musique qu’il compose inlassablement, en faisant un discret pied de nez aux modes et aux attentes, sans souci de carriérisme, au mépris, même, de tout bon sens. Pour lui, le chant choral, le chant « ensemble », est la meilleure réponse à apporter à la morosité ambiante et à la profonde incertitude du devenir de la planète. Un dialogue avec l’Autre, intime et secret, à l’image de ceux qu’il sait nouer avec ses chers poètes contemporains (René-Guy Cadou, la poétesse chilienne Gabriela Mistral) ou avec les exclus des prisons, dont il a mis en musique les rêves et révoltes à la centrale de Clairvaux.
Thierry Machuel est né en 1962. Il survit miraculeusement – une petite bourse par-ci, une commande par là, tantôt un petit prix Sacem, tantôt la reconnaissance d’un pair glorieux (la chef de chœur Laurence Equilbey). Mais là n’est pas l’essentiel. Un disque de sa musique vient de sortir, discret, éblouissant, généreux, comme une invitation à la paix intérieure – sinon à l’impossible bonheur …

Xavier Lacavalerie